Heureux celui qui joint la santé à l'intelligence

Échanges et réflexions concernant vos éventuelles expériences médicales (médecins, médicaments, psychothérapies)

Modérateur : Médiateurs

Avatar du membre
Scholl
Messages : 1622
Enregistré le : ven. 28 oct. 2011 16:31
Sexe : Femme
Localisation : Normandie

Re: Heureux celui qui joint la santé à l'intelligence

Message par Scholl »

C'était aujourd'hui ton rdv? (j'ai pas saisi si c'était aujourd'hui ou jeudi de la semaine prochaine)
Elle était la preuve vivante que l'espoir existe tant qu'on ne renonce pas. 2046

Certaines personnes acceptent l'amour qu'elles croient mériter, c'est tout. Le Monde de Charlie
Avatar du membre
Mélancolie
fondatrice du forum
Messages : 7452
Enregistré le : mer. 6 avr. 2011 16:14
Localisation : Breizh

Re: Heureux celui qui joint la santé à l'intelligence

Message par Mélancolie »

oui, aujourd'hui
Image

Chaque personne qu'on s'autorise à aimer est quelqu'un qu'on prend le risque de perdre.
Meredith, Grey's Anatomy - 5x18
Avatar du membre
Mélancolie
fondatrice du forum
Messages : 7452
Enregistré le : mer. 6 avr. 2011 16:14
Localisation : Breizh

Re: Heureux celui qui joint la santé à l'intelligence

Message par Mélancolie »

cet apres midi







j'ai peur
Image

Chaque personne qu'on s'autorise à aimer est quelqu'un qu'on prend le risque de perdre.
Meredith, Grey's Anatomy - 5x18
Avatar du membre
Mélancolie
fondatrice du forum
Messages : 7452
Enregistré le : mer. 6 avr. 2011 16:14
Localisation : Breizh

Re: Heureux celui qui joint la santé à l'intelligence

Message par Mélancolie »

je veux pas affronter ça

je peux pas
Image

Chaque personne qu'on s'autorise à aimer est quelqu'un qu'on prend le risque de perdre.
Meredith, Grey's Anatomy - 5x18
Avatar du membre
Scholl
Messages : 1622
Enregistré le : ven. 28 oct. 2011 16:31
Sexe : Femme
Localisation : Normandie

Re: Heureux celui qui joint la santé à l'intelligence

Message par Scholl »

Comment ça s'est passé? Est-ce que tu as déjà eu les examens préliminaires? Des réponses sur ce qui te fait souffrir?
Je pense que ça peut-être un bon moyen de rationaliser que d'expliquer ce qui t'angoisse, on pourra sûrement t'aider à mieux appréhender le truc..
Elle était la preuve vivante que l'espoir existe tant qu'on ne renonce pas. 2046

Certaines personnes acceptent l'amour qu'elles croient mériter, c'est tout. Le Monde de Charlie
Avatar du membre
Mélancolie
fondatrice du forum
Messages : 7452
Enregistré le : mer. 6 avr. 2011 16:14
Localisation : Breizh

Re: Heureux celui qui joint la santé à l'intelligence

Message par Mélancolie »

Comment pouvoir expliquer la terreur qui est en moi ?

La gastro-entérologue que j'ai vu jeudi dernier m'a prescrit une endoscopie. Deux, en fait : fibro et colo. Et bien sûr là, y'a pas le choix, ils feront deux en une sous... anesthésie générale.
Si l'angoisse de ces examens est déjà importante, je crois que celle de l'anesthésie les surpasse allègrement. J'arrive pas à expliquer comment ça peut me terrifier autant. J'essaie de rationnaliser, de me dire que c'est vraiment rien, que y'a très peu de risques, mais pas moyen de me rassurer. Ni moi, ni les médecins et infirmiers, ni même sans doute vous ne peuvent me faire entendre raison. J'ai peur ! J'ai une trouille immense en moi. Un puits d'angoisse m'engloutit littéralement. Et je sais que c'est con, vraiment. Et je voulais gérer, je me préparais d'ailleurs à gérer. Mais ça a totalement dérapé, ça a échappé à mon contrôle le plus minimaliste qui soit. C'est pour ça que j'ai appeler le samu jeudi soir. Parce que cette crise là... jamais, jamais je n'avais vécu une crise d'angoisse aussi intense. Et elle n'en finissait pas, je ne voyais pas d'issue malgré les anxios, malgré toute la rationnalisation que je voulais trouver. ça a littéralement explosé. Parce que c'est même pas dans le bureau de la gastro-entérologue que j'ai craqué. Non, c'est chez moi, 2 heures plus tard. J'avais tout bien contenu, trop bien peut-être... Je voulais gérer, je voulais tellement être mature face à ça. Mais je crois que ça a eu l'effet inverse de celui escompté et que ça a même sans doute décuplé la crise. Si je l'avais laissée sortir dès le début, peut-être que ça aurait duré 10 min et voilà, je n'en serais pas arrivée là où... j'en suis arrivée finalement.
C'est indéfinissable, je vous jure. Tous les mots du monde ne pourraient décrire ce que je pouvait/peut ressentir face à cette bête anesthésie qui se profile.
Pour en rajouter : je ne sais même pas encore la date. Ce sont eux qui me feront parvenir une convocation. Et un truc tout con c'est que j'ai des examens bientôt, en sus des cours, et pas moyen, je répète : pas moyen qu'ils me fassent louper un exam. J'en crèverais si il le faut, mais j'irais pas si ça doit avoir lieu un jour où j'ai une épreuve. Ou même la veille. Que dalle, je sacrifie ma santé sans hésiter si il faut choisir entre ça et mes études. (Je sais je sais... je pars un peu dans les spéculations aléatoires là).

Fin bon, de toute manière y'a rien à dire de plus je crois. Je suis une trouillarde.
Image

Chaque personne qu'on s'autorise à aimer est quelqu'un qu'on prend le risque de perdre.
Meredith, Grey's Anatomy - 5x18
Avatar du membre
Meth en psychose
fondateur du forum
Messages : 3930
Enregistré le : mer. 6 avr. 2011 15:55
Contact :

Re: Heureux celui qui joint la santé à l'intelligence

Message par Meth en psychose »

Appelle les pour donner tes dispositions ? Je veux dire, là, en préparant le fait de ne pas y aller si c'est un mauvais jour, tu prépares le terrain du sabotage. Si tu leurs dis direct "désolé, j'ai des exams, donc tels jours c'est pas possible, inutile d'envoyer une convocation, je ne viendrais pas, j'ai trop bossé pour lâcher maintenant", ils vont très probablement chercher un autre moment.

Pour le reste, l'anesthésie générale est flippante. C'est un fait. à celle-ci s'ajoute la peur de la perte de contrôle totale qu'elle engendre, qui doit te terrifier également, ça ne m'étonne pas franchement personnellement.

Grosso modo ça dit que tu vas dormir, et que tu sauras ensuite la situation dans laquelle tu es. Et tu sais d'ores et déjà que ce ne sera pas brillant, que ton corps commence à s'essouffler, mais tu ne sais pas à quel point. Alors ouais, je pense que n'importe qui sera flippé comme pas permis.

Juste... hésite pas à smser ou autre au besoin, et appelle les pour donner tes dispositions. Histoire que ça ne se finisse pas en sabotage inutile.
Aimer, ce n'est pas dire "Je te fais confiance, je sais que tu ne me feras jamais mal" mais "Je préfère avoir mal de ta part que de celle d'un(e) autre"

Demain est un cercueil, hier un vomissement d'entrailles.
Aujourd'hui, c'est soi.
Avatar du membre
Caramel2
Messages : 2744
Enregistré le : dim. 20 nov. 2011 22:09

Re: Heureux celui qui joint la santé à l'intelligence

Message par Caramel2 »

Clairement oui, donne leurs les dates où tu n'es pas dispo, hein.

C'est pas des bourreaux non plus, et l'examen n'est pas en mode "urgence vitale à la minute", donc si tu leurs dit que tel et tel jour tu es en examen, ils vont en tenir compte, c'est clair et net.

Donc là dessus au moins, pas besoin de flipper, vraiment.

Après, pour l'anesthésie, on en avait dja parlé la dernière fois que tu as eu une anesthésie, et je pense aussi que c'est vachement lié à ta peur de "perdre le controle". Chose que je comprends totalement, vu que je fonctionne pas mal pareil.
Quand je me suis fait opérer de la vésicule, mon colloc de l'époque avait du physiquement me trainer hors de sa bagnole quand il m'a accompagné à l'hopital avant l'opération, parce que j'étais totalement terrifiée. Donc bon, je ne trouve pas "immature" de flipper à mort, quoi.

Après... est-ce que tu as la possibilité de discuter avec l'anesthésiste avant l'opération ? Perso, ca m'avait pas mal rassurée de pouvoir au moins mettre un visage sur la personne qui allait avoir la responsabilité de ma vie pendant qu'on tripatouillerait ma vésicule. Et qu'il puisse m'expliquer assez précisément "comment ca allait se passer".

Sinon, si l'anesthésie est vraiment LE truc ultime qui te ferait foirer ces examens médicaux quitte à te mettre en danger... Possible éventuellement de leur demander à ce que ca soit fait en deux fois et sans anesthésie ? Si tu leur expliques clairement que ca te fout à risque de ne pas te pointer au rendez vous parce que trop flippée, y a possiblement moyen qu'ils en tiennent compte ?
God is busy, help yourself !
Pingoo
Messages : 201
Enregistré le : mar. 27 déc. 2011 22:25

Re: Heureux celui qui joint la santé à l'intelligence

Message par Pingoo »

J'ai rien à ajouter de très intelligent si ce n'est des choses évidentes comme "la peur on ne la contrôle pas, aucune question de maturité là dedans" et "en effet, tu as accumulé de l'angoisse, tu as explosé, bimbadaboum".

Du coup, si besoin d'en parler via mp ou autre, n'hésite pas.
Avatar du membre
Mélancolie
fondatrice du forum
Messages : 7452
Enregistré le : mer. 6 avr. 2011 16:14
Localisation : Breizh

Re: Heureux celui qui joint la santé à l'intelligence

Message par Mélancolie »

Meth en psychose a écrit :Appelle les pour donner tes dispositions ? Je veux dire, là, en préparant le fait de ne pas y aller si c'est un mauvais jour, tu prépares le terrain du sabotage. Si tu leurs dis direct "désolé, j'ai des exams, donc tels jours c'est pas possible, inutile d'envoyer une convocation, je ne viendrais pas, j'ai trop bossé pour lâcher maintenant", ils vont très probablement chercher un autre moment.

{..] et appelle les pour donner tes dispositions. Histoire que ça ne se finisse pas en sabotage inutile.
Ben vu.
En te lisant je me suis décomposée. Nn pas parce que j'avais la révélation de ce que tu disais (en fait, je crois que je le savais implicitement avant), mais parce que je me disais "merde, il me donne un solution qui pourrait ne pas en etre une" tu vois ?). Je voulais tellement avoir une raison de refuser ces endoscopie... que je crois que quand tu as dis simplement la marche à suivre pour pouvoir les réaliser, je me suis dis "merde" parce que t'avais vu clair et que là avec ce que tu me disais explcitement je je ne pouvais vraiment pas reculer. J'étais obliger de faire ce que tu avais ^réconiser. J'avais plus d'excuse toute faite. Me fait chier je vais pas te le cacher. J'aurais préféré avoir une rason valable pour dire "non, je ne les passerais pas" (voix du seigneur des annneaux). Je veux pas aller à l'hopital, je veux pas être 'endormie", je veux pas ne pas savoir et ne pas voir, je ne veux pas dépendre des autres, je ne veux pas obéir aux gens et souffrir quand je ne l'ai pas décidé. Je veux pas je veux pas je veux pas

En fait, c'est tout con, mais aujourd'hui j'y ai réfléchis, à propos de jeudi soir : j'avais l'angoisse d'angoisser ! Je crois. Et c'est pour ça que je suis parti en couille. pour ça que la crise a duré une heure au mojns que j'appelle le samu. Masi jen venais à l'idée que la seule solution pour ne plus angoisser comme ça, pour faire passer la crise c'était de ne plus vivre. Et bizarrement j'avais pas envie d'en arriver la. Alors j'ai apeler. pour me protéger. Pour pas faire de conneries.

Ah c'est la merde c'est la merde c'est la merde.
J'ai appeler Pontchaillou cet aprem. J'ai suivi ton consel ! Et apperement ce sera pas avant janvier. Ils ont pas de places avant, sauf pour les urgences. Et moi je vais rester à angoisser et avoir mal pendant ce temps/ Je leur en veux pas, ils ont plein de choses à faire à l'hopital et franchement la douleur je m'en fou vu que j'ai presque appris a vivre avec (comme House). Mais angoisser durant tout ce temps, là je trouve dur. Pas grave. Je vais tenir. Je me dis que j'ai deja tenu plein de choses dans ma vie et que ça de plus ou de moins, y'a pas à pinailler.
Pour le reste, l'anesthésie générale est flippante. C'est un fait. à celle-ci s'ajoute la peur de la perte de contrôle totale qu'elle engendre, qui doit te terrifier également, ça ne m'étonne pas franchement personnellement.

Grosso modo ça dit que tu vas dormir, et que tu sauras ensuite la situation dans laquelle tu es. Et tu sais d'ores et déjà que ce ne sera pas brillant, que ton corps commence à s'essouffler, mais tu ne sais pas à quel point. Alors ouais, je pense que n'importe qui sera flippé comme pas permis.
Me terrifie oui. Mais la situation dans laquelle je suis, je minquiete pas, je pense que c'est pas grave. que j'en fat tout un plat pour pas enormement de chose au final. Pas btillant, je pense pas parce que je crois pas que j'ai fait tant de merde que ça. Par rapport à d'autres, ça va. Je suis pas à 13 d'IMC, j'ai pas à m'en faire. Meme si je voudrais tellement avoir 13 dIMC. Bref, tkt. Je fgère sur ce point là.

Merci poiur le smser. Je note. J'espère que tu regfrette pas d'avoir dis ça maintenant. ^^
Image

Chaque personne qu'on s'autorise à aimer est quelqu'un qu'on prend le risque de perdre.
Meredith, Grey's Anatomy - 5x18
Répondre