Mon vide, mon intensité, et ma drogue au milieu !

Pour discuter des différentes dépendances que l'on peut avoir.

Modérateur : Médiateurs

Avatar du membre
Mélancolie
fondatrice du forum
Messages : 7452
Enregistré le : mer. 6 avr. 2011 16:14
Localisation : Breizh

Re: Mon vide, mon intensité, et ma drogue au milieu !

Message par Mélancolie » lun. 16 juil. 2012 17:32

Je me vois pas medttre ma vie en jeu. Je perçcois pas le danger ptotentiel.

Je vois pas le danger. Je vois jste le fais d'être out.
Image

Chaque personne qu'on s'autorise à aimer est quelqu'un qu'on prend le risque de perdre.
Meredith, Grey's Anatomy - 5x18
Lapin Blanc

Re: Mon vide, mon intensité, et ma drogue au milieu !

Message par Lapin Blanc » lun. 16 juil. 2012 17:36

C'est bien là le problème.
J'en ai parlé à ma psy: tu as un risque de faire un arrêt cardiaque (l'anorexie combinée à la défonce).

Tu te souviens avoir vu le danger au moins une fois, depuis toutes ces années ? (Si oui dans quel contexte).
(Moi-même j'ai mis quatre ans à m'apercevoir que je pouvais crever).
Avatar du membre
DizzyDance
Messages : 2556
Enregistré le : sam. 9 avr. 2011 23:40

Re: Mon vide, mon intensité, et ma drogue au milieu !

Message par DizzyDance » mar. 17 juil. 2012 08:31

Pour réagir à retardement: les limites, si tu ne veux pas les mettre, c'est ton être qui va les mettre. C'est codé dans toutes les parties de ton corps: cœur, cerveau, estomac...

Et s'il y a surcharge, le système se met temporairement ou définitivement hors-service.
Le combat, c'est aussi ça, poser des gestes au quotidien pour non seulement reculer l'échéance, mais, à travers ce genre de petites victoires, vivre.
Avatar du membre
Mélancolie
fondatrice du forum
Messages : 7452
Enregistré le : mer. 6 avr. 2011 16:14
Localisation : Breizh

Re: Mon vide, mon intensité, et ma drogue au milieu !

Message par Mélancolie » jeu. 19 juil. 2012 12:47

Lapin blanc a écrit :C'est bien là le problème.
J'en ai parlé à ma psy: tu as un risque de faire un arrêt cardiaque (l'anorexie combinée à la défonce).

Tu te souviens avoir vu le danger au moins une fois, depuis toutes ces années ? (Si oui dans quel contexte).
J'ai mis 3 secondes avant de trouver UN évènement où j'ai vu le danger, oui... : mon accident de voiture avec Andy. Mais ça compte pas trop parce que je me souviens pas d'une grosse partie à cause d'une dissociation amnésique.
Sinon dans mon esprit, je me dis pas que je suis immortelle, c'est juste que... malgré tout ce que j'ai pris, tout ce que j'ai fait, je suis toujours en vie, sans séquelle... alors bon, je me sens un peu loin de mourir quoi.
Pour ça aussi que j'ai du mal à te croire quand tu dis que je peux faire un arrêt cardiaque. Je veux dire... j'ai 24 ans... c'est juste des médocs et de l'alcool. J'arrive pas à me dire que c'est "ultra" dangereux. Désolée... :oops:
Image

Chaque personne qu'on s'autorise à aimer est quelqu'un qu'on prend le risque de perdre.
Meredith, Grey's Anatomy - 5x18
Lapin Blanc

Re: Mon vide, mon intensité, et ma drogue au milieu !

Message par Lapin Blanc » jeu. 19 juil. 2012 16:12

(Je parlais du fait de sentir le danger quand tu le provoque toi-même).
Moi aussi je me disais ça avant: malgré tout ce que j'ai fait, je suis toujours là et en bonne santé. Quand j'y repense à présent, c'était simplement une question de chance, une seconde de plus et j'aurais pu devenir handicapée. Bref. C'est pas simplement l'alcool et les médocs, c'est que c'est combiné au fait que tu ne mange pas. ça, ça craint, pas besoin d'être médecin pour le savoir. Tu t'es déjà évanouie, imagine que ça t'arrive alors que t'es défoncé ? Si tu abuse trop sans t'en rendre compte tu peux faire un coma éthylique ou pire. Je sais que tu ne me croit pas, mais ton corps va continuer à te lancer des SOS et ça va empirer. Il y a un moment où il faudra que tu te rende compte que tu as dépassé tes limites.
Et je ne te parle même pas des effets néfastes de l'abus de THC et d'alcool sur la santé mentale.
Demande à ta psychiatre, tu verras ce qu'elle te dira.
Répondre