Need évasion cérébrale

Problèmes divers n'allant pas dans les autres sections

Modérateur : Médiateurs

Répondre
Avatar du membre
Caramel2
Messages : 2744
Enregistré le : dim. 20 nov. 2011 22:09

Need évasion cérébrale

Message par Caramel2 » mer. 21 sept. 2016 21:39

Hey, j'ai besoin de nourrir mon cerveau avec autre chose que des emmerdes. Need gros bol d'air, de théâtre, de musique, de bouquins intéressants, de pièces de théâtre à lire, de films chouettes mais qui nourrissent la réflexion aussi, 'fin bref, de ces trucs qui permettent de décoller un peu de la réalité terre à terre des fois bien pète nerfs du quotidien.

Si vous avez des idées, des conseils de trucs à lire, voir, écouter... Faites vous plaiz', je prends (tout style pour tout ca, je suis carrément ouverte niveau trucs artistiques, y a pas vraiment de trucs que j'aime absolument pas, juste pas les trucs mega commerciaux niveau musique, parce que ca me gave vite les trucs que j'entends en boucle à la radio).
God is busy, help yourself !
Avatar du membre
DizzyDance
Messages : 2549
Enregistré le : sam. 9 avr. 2011 23:40

Re: Need évasion cérébrale

Message par DizzyDance » mer. 21 sept. 2016 22:11

La Notte, d'Antonioni
Il Mani sulla Citta, de Francesco Rosi.
Paolo Pavan, The swing of things, chez jamendo (excellent) https://www.jamendo.com/album/135655/th ... -of-things
Le combat, c'est aussi ça, poser des gestes au quotidien pour non seulement reculer l'échéance, mais, à travers ce genre de petites victoires, vivre.
Avatar du membre
Layla
Messages : 333
Enregistré le : jeu. 22 mai 2014 20:37
Sexe : Femme
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: Need évasion cérébrale

Message par Layla » jeu. 22 sept. 2016 17:28

Jeux :
  • Cool pour se vider l'esprit, faire passer le temps, se casser la tête sur quelque chose qui ne prête à aucune conséquence : Ouverture Facile (http://www.ouverturefacile.com/, jeu web, pas d'installation)
Séries :
  • Strangers Things.
    Image
    8 épisodes sur 1 saison, nous replonge sans fausse note dans les années 80 (avec beaucoup de brio). Petit spitch : une bande de gamin faisant du jeu de rôle, des disparitions inexpliquées, des personnages très clichés sortant complètement de la normalité au final, des trucs qu'on voit, des trucs qu'on voit pas, etc etc. Très très cool.
  • The booth at the end
    Image
    Avec Xander Berkeley qui est absolument génial.
    Série anglaise, en 2 saisons de 5 ou 6 épisodes, chaque épisodes faisant 20 min :
    Le spitch tient en une phrase : jusqu'où serait-on prêt à aller pour réaliser ses désirs ? Vraiment addictive, parfois marrante, parfois plus dramatique, amène à une vraie réflexion sur les comportements humains, sans tomber dans le mélo ou quoi que ce soit de relou.
  • A Young doctor's notebook
    Image
    Avec Daniel Radcliffe et Jon Hamm.
    8 épisodes sur 2 saisons. Série que je n'ai pas encore vue mais dont j'ai entendu beaucoup de bien : ambiance à mi-chemin entre le simili-gore, l'humour anglais, dans un contexte de clinique perdue au fin fond de la Sibérie dans les années 20 (de ce que je m'en souviens). Apparemment un must-see.
Films :

Je ne te mets pas toutes les images parce que ça risque d'être longuet, mais quelques idées :
  • All is lost : Avec Robert Redford ( <3 ), un survival en pleine mer lors d'une tempête, un de mes films préférés. En revanche, assez contemplatif et peu de paroles (le principe même de la solitude), à voir dans le noir sans être fatigué pour l'immersion.
  • The rover : Avec Guy Pearce, Scoot McNairy et Robert Pattinson dans un rôle vraiment vraiment bien joué et très puissant. Je saurais pas vraiment définir son style ou son propos, c'est assez compliqué à décrire, mais il est vraiment puissant. Parfois violent dans ses propos ou ce qu'il montre par contre.
  • J'ai toujours rêvé d'être un gangster : Si tu ne l'a pas vu, go for it. Vraiment cool dans son propos comme dans son tournage, léger sans l'être. J'en garde un super souvenir, même si l'aspect noir et blanc et vieilles personnalités (Jean Rochefort et Bashung notamment) peuvent rebuter au premier abord.
  • Passion : De Brian De Palma, avec Rachel McAdams, Noomi Rapace et Karoline Herfurth. 2 femmes, un jeu de manipulation légèrement tordu et pervers sur les bords. Ultra cinéphile, mais si on aime pas De Palma à la base, c'est sur que ça risque de moins plaire.
  • Prisoners : Avec Hugh Jackman, Jake Gyllenhaal et Viola Davis, en gros deux fillettes disparaissent, et l'un des pères va traquer leur supposé ravisseur. Je l'ai vu il y a longtemps, mais je me souviens que c'était là aussi un film assez puissant, qui tout en étant un thriller qu'on peut suivre "légèrement" peut tout aussi bien pousser à une véritable réflexion sur les limites que l'on est prêts à dépasser dans certaines circonstances, et sur à quel point connaît-on vraiment notre entourage.
  • Shame : Avec Michael Fassbender, Carey Mulligan et James Badge Dale, un film sur l'addiction sexuelle d'un trentenaire new-yorkais. Le sujet est bien traité de ce que je m'en souviens (vu il y a quelques années, donc plus exactement sûre, mais en tout cas j'avais aimé l'esthétique et les performances, et il m'avait poussée à réfléchir sur certains sujets).
  • Le monde de Charlie : Avec Logan Lerman, Emma Watson, et l'excellent Ezra Miller. Film qui part d'un postulat assez dramatique, avec un ado mal dans sa peau, exclus et isolé, et qui rencontre deux ados plus vieux que lui et "pas tout à fait dans la norme". Parfois un peu extravagant, parfois avec un regard un peu naïfs sur les "fucked up", ça reste un film feel good qui remonte le moral, par sa bienveillance. Et puis Ezra Miller, qui est excellent dans tout ce qu'il joue.
  • We need to talk about Kevin : pour continuer avec Erza Miller, d'ailleurs, mais aussi avec John C. Reilly, Siobhan Fallon et Ashley Gerasimovich. Difficile à résumé, une histoire faite de traumatismes, de relation mère-fils compliquée. Le malaise n'est jamais vraiment loin, tellement l'histoire nous pousse dans nos retranchements en terme de réflexion : Que ferait-on dans cette situation ? A leur place ? Réagirait-on autrement ? Pourquoi cela-a-t'il tourné comme ça ? Y-a-t'il un fautif ? Etc, etc. Assez intéressant au final, très bien joué, mais dérangeant (enfin moi j'avoue aisément qu'il m'a foutu un peu mal à l'aise, même si il m'a beaucoup plu).
  • Louise Wimmer : Avec Corinne Masiero, Jérôme Kircher et Anne Benoit, une femme de 50 ans, divorcée, qui vit dans sa voiture, et qui essaye de s'en sortir. Je ne l'ai pas vu, mais il était à l'affiche du petit ciné indépendant de bordeaux qui a toujours un super choix de films. A priori intéressant sur le traitement du sujet, plein de dignité et de Nina Simone (à ce qu'il paraîtrait ^^)
Musique :
  • Moriarty : C'est le bien, leurs albums sont géniaux, leurs lives encore plus, à écouter sans modération, que ce soit en écoute active ou en ambiance.
  • Blankass : chanson française avec du sens, sans forcément toujours en avoir. Parfois inégal selon les morceaux, mais vraiment cool dans l'ensemble.
  • Ayo : Je ne connais pas tout d'elle, mais j'adore les morceaux "Better day", "Lonely" et "Slow, slow (run, run)". A découvrir ?
Pas le temps d'aller plus loin mais je pourrais reposter à l'occaz. En espérant que quelqu'un y trouve son bonheur.
"Les folies qu'un homme regrette le plus dans sa vie, sont celles qu'il n'a pas commises quand il en avait l'occasion.”

royal-fuck-deluxe.tumblr.com
Une œuvre d'art n'est jamais immorale. L’obscénité commence où l'art finit.
Avatar du membre
DizzyDance
Messages : 2549
Enregistré le : sam. 9 avr. 2011 23:40

Re: Need évasion cérébrale

Message par DizzyDance » jeu. 22 sept. 2016 19:14

Ouverture facile est un peu vache quand même ^^ Surtout quand on est censé utiliser des outils qui n'existent plus dans les systèmes d'exploitation actuels. Par contre, bon jeu, une chiée de niveaux.

Sinon, comme jeu, on a la série de jeux d'aventure Alice is dead 1, 2 et 3 sur Armored games par exemple. Jeu flash, mais redoutable!

Si tu as un compte steam, je te recommande chaudement "The Stanley Parabole", ou dans le même style jeu wtf, "The Bridge" ou "Antichamber"
Le combat, c'est aussi ça, poser des gestes au quotidien pour non seulement reculer l'échéance, mais, à travers ce genre de petites victoires, vivre.
Avatar du membre
Caramel2
Messages : 2744
Enregistré le : dim. 20 nov. 2011 22:09

Re: Need évasion cérébrale

Message par Caramel2 » sam. 24 sept. 2016 20:26

Ouverture facile, j'ai tendance à soit m'irriter dessus très fort, soit devenir complètement addict. Ca dépend des périodes. Donc je vais éviter.

En tous cas, merci pour tous vous conseils de lectures / films / toussa :)
God is busy, help yourself !
Avatar du membre
Implo
Messages : 507
Enregistré le : ven. 6 mai 2016 16:44
Sexe : Femme

Re: Need évasion cérébrale

Message par Implo » mer. 5 oct. 2016 15:26

agar.io et compagnie
t'avais bien aimé et t'as un pc qui rame pas
donc pas d'excuse et pas de réflexion
par contre beaucoup tu ragera
Avatar du membre
Meth en psychose
fondateur du forum
Messages : 3920
Enregistré le : mer. 6 avr. 2011 15:55
Contact :

Re: Need évasion cérébrale

Message par Meth en psychose » lun. 31 oct. 2016 10:10

Dans les bouquins que j'ai découvert récemment et/ou que j'ai adoré:

Science fiction:
Legoût de l'immortalité (catherine dufour)
Feed (trois tomes, mais le premier peut se lire seul, les deux suivants ont été écrits après, et se lisent à la suite, mais le premier était prévu sans suite. Et il roxe à mort, mon livre préféré de tous les temps)

Fantastique:
Les princes de la pègres *_*
Aimer, ce n'est pas dire "Je te fais confiance, je sais que tu ne me feras jamais mal" mais "Je préfère avoir mal de ta part que de celle d'un(e) autre"

Demain est un cercueil, hier un vomissement d'entrailles.
Aujourd'hui, c'est soi.
Répondre